Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Île des Poètes

Tim Burton - L'enfant Robot

27 Novembre 2012, 19:42pm

Publié par Fathia Nasr

Tim Burton, né le 25 août 1958 à BurbankCalifornie, est sans conteste un des réalisateurs les plus originaux du cinéma américain. On lui doit notamment Beetlejuice,BatmanEdward aux mains d'argent, Charlie et la chocolaterieL'Étrange Noël de Monsieur Jack ou encore Alice aux pays des merveillesLa Triste Fin du petit enfant huître, recueil de poèmes illustrés, est son premier livre, qui rend compte de la magie de son univers.

Tim Burton - La Triste Fin Du Petit Enfant Huitre, Et Autre

Tim Burton - La Triste Fin Du Petit Enfant Huitre, Et Autres Histoires

(The Melancholy Death of Oyster Boy & Other Stories)

 

En 1997Tim Burton écrit un petit recueil de poèmes, La Triste Fin du petit enfant huître et autres histoires (The Melancholy Death of Oyster Boy & Other Stories), qu'il a illustré lui-même.

Dans cet ouvrage, Tim Burton raconte des histoires courtes sur des enfants-monstres, tels Stain Boy (l'enfant tache), Brie Boy (l'enfant brie) ou encore la filiforme Match Girl (la fille allumette). Chacune de ces histoires — guère plus longues qu'une dizaine de vers — est écrite de manière absolument monstrueuse, affreuse, presque triste, mais avec une bonne dose d'humour noir. Ainsi, James, le petit garçon défiguré par ungrizzli, se voit offrir pour Noël un ours en peluche…

L'histoire de chacun de ces enfants se termine souvent par sa mort, tragique et pourtant drôle (l'humour utilisé s'étend de l'ironie au rire noir).

Ce recueil de poèmes est largement inspiré du livre "Les enfants fichus" de Edward Gorey.

C’est un livre que j’ai beaucoup aimé… c’est un livre pour les adultes et pour l'enfant qui est en nous.

Édition française

Cet ouvrage est publié en France aux éditions 10/18 dans la collection "Domaine étranger". Cette édition comprend les textes originaux et illustrations de Tim Burton ainsi qu'une traduction des poèmes par René Belletto.

Cette traduction laisse d'ailleurs à désirer vis-à-vis des libertés qu'elle prend. En effet la fidélité au texte et au rythme est souvent délaissée pour la rime, pas toujours présente chez Burton. Fidèle à son univers d'une inventivité si particulière, mêlant cruauté et tendresse, macabre et poésie, Tim Burton donne le jour à une étonnante famille d'enfants solitaires, étranges et différents, exclus de tous et proches de nous, qui ne tarderont pas à nous horrifier et à nous attendrir, à nous émouvoir et à nous faire rire.

Tim Burton - L'enfant Robot (01)

 

L'enfat Robot

 

M. et Mme Smith : une vie sans heurt,

Mari et femme tout ce qu'il y a de normal, le bonheur.

Un jour, une nouvelle réjouit l'époux:

Mme Smith serait bientôt maman, quand

Lui, Smith, serait papa par conséquent.

Mais le petit bout de chou

N’était pas fait comme nous,

C’était un enfant robot,

Ni chaud ni câlinou,

Et sans peau.

 

A la place, une mince couche de fer froid, le pauvre fils !

De la tête lui sortaient des tubes et des fils.

Les yeux fixes, il restait là, inactif,

Ni mort ni vif.

 

Un fil électrique de bonne longueur,

Relié à une prise, fut une fois (la seule) vainqueur

De son état de langueur.

 Tim Burton - L'enfant Robot (02)

M. Smith avec des cris au docteur s'en

Prit: “Qu'avez-vous fait à mon petit homme,

Qui n'est pas chair et sang,

Mais alliage d'aluminium?”

 

Le docteur répondit sans

Se démonter : “Ce que j'ai à dire

vous semblera pur délire,

Mais vous n'êtes pas le père, je le sens,

De cette espèce de non-sens.

Voyez-vous, on glose

Encore, et sur son sexe exact les hypothèses abondent,

Mais pour le reste fortement on suppose

Que son père est un mixeur à micro-ondes.”

Tim Burton - L'enfant Robot (03) 

Le bonheur des Smith tomba à l'eau,

Tristesse et querelle furent leur lot.

Mme Smith haïssait son falot

De mari, et lui haïssait sa femme.

Il ne lui pardonna jamais son union sans âme,

Son rapport sexuel

Avec un instrument de cuisine usuel.

 

Quand à l'Enfant Robot, qu'en fut-

Il? Il grandit et devint un jeune homme.

 

Mais par erreur, souvent, on s'en servait comme

D’une boite à détritus.

Commenter cet article

Armide+Pistol 28/11/2012 14:56


Merci pour ce rappel. Je vais me le procurer.

Dan 28/11/2012 07:45


Cen'est pas mon univers mais je reconnais son talent . Bises Dan

bouchra 27/11/2012 23:05


bonnsoir ma belle j'éspère que tu vas très bien gros bisous

jill bill 27/11/2012 20:11


Bonsoir Fathia, ben j'en découvre encore ! L'enfant robot entre autre... Merci c'est sympa !!! Bonne soirée de la part de jill, bises