Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Île des Poètes

Poème: Les Fleurs du Mal Baudelaire - l'homme et la mer

26 Août 2011, 17:46pm

Publié par Fathia Nasr

Driftwood

Album 1: les Œuvres de Winslow Homer –Peintre des flots

Cliquer-ici ou sur  l' image au dessus
Pour lire un article sur Winslow Homer - Peintre des flots, cliquez-ici
L'homme et la mer
 
Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.
 
Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage
 
Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets;
Homme, nul ne connaît le fond de tes abîmes;
O mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets
 
Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
O lutteurs éternels, ô frères implacables !
 
Fleurs du Mal - Charles Baudelaire

Commenter cet article

Stéphane 31/08/2011 21:37



J'aime beaucoup Baudelaire aussi. A bientôt.



covix 28/08/2011 22:01



Beaudelaire, je suis entrain de le lire, mais mon livre a disparu dans les mains d'un autre... que cela lui soit profitable.


Bonne soirée


Bises



Fathia Nasr 29/08/2011 00:23



Bonsoir mon ami Covix, les fleurs du mal, est un livre à relire souvent pour comprendre mieux notre sombre poète Charles Baudelaire, bisous.



Lucy 28/08/2011 18:28



Je ne comprend pas, hier je t'ai mise une très belle photo, et mon commentaire ne s'est pas mis...Bisous


Lucy



Fathia Nasr 29/08/2011 00:15



Bonsoir Lucy, je n'ai pas eu le temps de valider les commentaires, car je préfére les modérer et suivre les liens des blogs de mes amis qui sont fidèles à ma page quand j'ai le temps. Je te
remercie du fond de mon coeur de ta fidélité, et de ton amitié, bonne fin de semaine, gros bisous.



timilo 28/08/2011 07:27



J'aime ,Baudelaire , sa poésie m'a toujours interpellé


On devine un homme seul devant les éléments


Douce journée,Fathia


Bisous


timilo



Suzâme 27/08/2011 20:02



Bonjour Fathia,


Ton choix me parle, me chamboule entre la mer et le poète, entre la mer et les hommes, les tumultes, la violence, la passion. Quelque chose nous saisit. Merci. Suzâme


 



Fathia Nasr 29/08/2011 09:52



Bonjour Suzâne, c'est toujours un grand plaisir de lire le grand poète maudit Baudelaire, nous ne le sommes pas quelque part dans notre intérieure, puisque il y a toujours un côté sombre en nous,
bonne semaine, bisous.



Lucy 27/08/2011 19:49






Un peintre des flots impressionnant, il me fait penser un peu à Turner, j'aurais voulu vivre à leurs
époques, et je ne les aurais pas quittés d'une semelle! Il y a tellement de secret dans leurs peintures, des mystères enfouis dans leurs Génies où il aurait été bon de s'y blottir...Merci Fathia
de parler d'eux, un bel hommage


Bisous/Lucy




Fathia Nasr 29/08/2011 00:21



Bonsoir ma chère amie Lucy, merci pour toi de nous présenter toujours sur ta page des jolies peintures, et nous faire lire une belle lecture...ce n'est pas facile de peindre les flots de la mer,
ainsi je suis toujours émerveillée devant un tableau où un pinceau d'un grand artiste donnant du réalisme des vagues et le mystère de la mer, bonne fin de soirée, gros bisous.



K.KI 27/08/2011 14:08



Le poeme , des souvenirs à sa lecture ..


j'ai retenu automne sur l'album , contraste saissisant


bonne journée



ROSIA 27/08/2011 09:05




Bonjour-----------


Je te souhaite un très beau Samedi-avec du soleil--------------


Bisous---------


 







tilk 27/08/2011 02:13



c'est un poète incomparable...


besos


tilk



Lucy 26/08/2011 21:03



Très beau poème, Charles Baudelaire, dans Les fleurs du mal, a écrit aussi «  La mort des
amants », vous devez connaître, je pense ; Une poésie magnifique. Bonne soirée


Amicalement


Lucy



Dominique BAUMONT 26/08/2011 19:32



Admirable poème Fathia. Mille mercis de nous le faire relire. Bisous et bonne soirée. Dominique 



Armide+Pistol 26/08/2011 19:28



Je ne me lasse pas de relire ce poème. L'homme et la nature sont insondables.