Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Île des Poètes

Poème: Rolla d'Alfred de Musset

17 Août 2010, 01:28am

Publié par Fathia Nasr

 

Jeune-homme-nu-assis-Hippolyte-Flandrin.jpg

Jeune homme nu assis 1855. Musée du Louvre- œuvre d’Hippolyte Flandrin.

 

ROLLA

 

Regrettez-vous le temps où le ciel sur la terre

Marchait et respirait dans un peuple de dieux ;

Où Vénus Astarté, fille de l'onde amère,

Secouait, vierge encor, les larmes de sa mère,

Et fécondait le monde en tordant ses cheveux ?

Regrettez-vous le temps où les Nymphes lascives

Ondoyaient au soleil parmi les fleurs des eaux,

Et d'un éclat de rire agaçaient sur les rives

Les Faunes indolents couchés dans les roseaux ?

Où les sources tremblaient des baisers de Narcisse ?

Où, du nord au midi, sur la création

Hercule promenait l'éternelle justice,

Sous son manteau sanglant, taillé dans un lion;

Où les Sylvains moqueurs, dans l'écorce des chênes,

Avec les rameaux verts se balançaient au vent,

Et sifflaient dans l'écho la chanson du passant;

Où tout était divin, jusqu'aux douleurs humaines;...

 

Alfred de Musset 

Lire la suite, link

 

Commenter cet article

LADY MARIANNE 17/08/2010 16:55



kikou SAMIA


tu as changé ta page d'accueil - je n'avais pas remarqué de suite !!
un poème que je ne connaissais pas du tout -
gros bisous  lady marianne



lucie 17/08/2010 16:44



C'est vrai, le bien et le mal sont notre double polarité, l'un n'est pas sans l'autre, comme le noir et le blanc, le féminin et le masculin  et tant d'autres à cité! Bisous Lucye



Nat 17/08/2010 13:27



un p'tit bisou rapide en passant


$$



Dominique BAUMONT 17/08/2010 10:57



Admirable poème ! Merci Fathia. Bonne journée. Dominique



Nany 17/08/2010 06:25



Mersi à toi,
je ne connaissais pas celle-ci..
Bon mardi, bizzz