Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Île des Poètes

MOUSSEM DES FIANÇAILLES D’IMILCHIL ET LA LÉGENDE D'ISLI ET TISLIT

27 Octobre 2016, 01:25am

Publié par Fathia Nasr

oussem des fiançailles d’Imilchil

Le Moussem de Sidi Mohammed El Mehreni, connu sous le nom célèbre de « Moussem des fiançailles d’Imilchil », il se déroule la 3è semaine de septembre qui se tient après les moissons. Les jeunes gens des environs viennent alors pour se rencontrer au bord de deux lacs, Isli et Tisli, à la recherche de l’âme sœur (ici, ce sont les femmes qui choisissent leurs fiancés). Il existe d’autres Moussems du même type dans les montagnes (dont ceux de Sidi Atman etSidi Saïd), mais celui-ci est le plus connu. Pour la tribu des Aït Hdiddou, le Moussem d'Imilchil n'est pas un simple événement mais un rassemblement commercial, social et religieux de toutes les tribus de la région…À l’origine, cette rencontre de trois jours permettait de regrouper les populations éparpillées dans les montagnes. Elle est encore aujourd’hui l’occasion de faire du troc, d’échanger les informations, de vendre divers produits, etc.…C’est aussi l’occasion pour les femmes de se parer et de faire admirer leur beauté. Le Moussem permet surtout la rencontre des hommes et des femmes souhaitant se marier. Parmi ces dernières, les veuves et les  divorcées sont reconnaissables à leurs foulards. Lorsque l’homme et la femme se mettent d’accord, le couple se promène main dans la main. Lorsque les fiançailles sont officialisées devant un notaire, les mariages peuvent se dérouler dans l’année. Une tradition rapporte que le Saint reposant en ce lieu accorde une protection spirituelle (baraka) aux financés qui connaissent par la suite une union heureuse. Une autre légende raconte l’histoire de deux lacs d’Imilchil : ils furent dans époque lointaine deux amoureux dont les parents refusèrent le mariage ; ils moururent d’amour et se transformèrent en ces deux lacs nommés « Isli ET Tislit » signifiant « le fiancé et la fiancée ». C’est sur le bord de ces lacs que, lors du Moussem, les jeunes hommes et les jeunes femmes berbères se découvrent, s’observent, participent à des concours poétiques dans l’espoir d’y découvrir, séduire et épouser l’être aimé.

Commenter cet article

covix 27/10/2016 15:14

Une belle légende qui permet de faire des rencontres et casser l'isolement, tant des tribus que personnelle.
Bises