Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fahtia Nasr Art Scrapbooking et Littérature....

Qu'est-ce que les "crimes d'honneur" ?

Le "crime d'honneur" ; crime commis contre des femmes au nom de l'honneur constitue un ensemble de violences -dont le meurtre en est la forme la plus extrême- infligée aux femmes par les membres de leurs familles.

Il s'agit de les punir pour une relation illicite, réelle ou supposée et/ou un "comportement immoral" : par exemple une simple discussion avec un voisin de sexe masculin.

Ces familles doivent sauver leur "honneur" en punissant la coupable; ce crime s'apparentant étroitement à la "vengeance dans le sang".

Ainsi meurent ou sont mutilées chaque année, des milliers de femmes et de filles, pour sauver l'honneur et laver dans le sang ce que considèrent la famille et la communauté comme une offense ; et ce dans un grand nombre de pays.

Beaucoup d'entre elles vivent en Turquie, au Pakistan ou en Jordanie ; mais aussi en Europe où l'on constate cette pratique au sein des communautés immigrées.

Ainsi, en mai 1999, le tribunal de Nottingham au Royaume Uni a condamné à la réclusion à perpétuité une femme pakistanaise et son fils pour le meurtre de leur fille (et sœur) : pour eux, elle avait sali l'honneur de la famille en ayant eu des relations sexuelles en dehors du mariage.

Ces punitions prennent des formes diverses : ces femmes sont reniées par leur famille, elles sont coupées de leur environnement social et risquent d'être exploitées. Elles sont enlevées, menacées. Beaucoup d'entre elles sont torturées, mutilées et défigurées à vie ; brûlées par l'acide ou immolées.

Dans la plupart des cas, les meurtres et les mutilations sont perpétrés par le mari, le père ou le frère de la femme qu'il considère comme coupable. La famille considère qu'elle a sali leur honneur et doivent donc être punies pour cette offense. Le fait que les femmes soient considérées comme un objet, une propriété contribue à cette forme de violence ; cette idée étant très enracinée dans les sociétés patriarcales. Ces crimes sont commis dans tous les milieux, et ne concernent pas seulement les régions rurales, mais également les villes et les milieux " éduqués ".

La perception de ce qui salit l'honneur est très vaste : en effet, la simple impression qu'une femme a enfreint le code de conduite sexuel est une atteinte à l'honneur. Aussi, le contrôle des hommes s'exerce à la fois sur le corps des femmes, mais aussi sur leur comportement, l'ensemble de leurs faits et gestes, leur déplacement et leur langage.

Les crimes d'honneur sont alors commis si une femme est soupçonnée d'avoir eu des relations sexuelles en dehors du mariage, si elle a exprimé le souhait d'épouser l'homme de son choix : cette attitude constitue un défi grave car c'est le père qui doit négocier le mariage et qui reçoit une compensation en échange de sa fille. Pour la communauté, lorsqu'une femme demande le divorce cet acte est un défi public. Enfin, une femme victime d'une agression sexuelle est considérée comme coupable ; l'homme a qui elle " appartenait " est la victime dont l'honneur a été souillé, elle a donc déshonorer sa famille et l'honneur ne peut être lavé que par sa mort.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zazou 27/01/2010 20:09


Je découvre ton superbe blog par le biais de thebookedition.
Je m'arrête sur cet article pour y déposer ce poème

Tu étais destinée à être mariée Ils ont choisi ton homme mais tu n'en voulais pas Affront inexcusable, famille déshonorée Car cette décision ne t'appartenait pas.
Toi qui étais si fraîche, toi qui étais si belle Ils ont voulu tuer ton âme de rebelle Puisque tu enfermais ton coeur en citadelle Tu deviendrais alors prisonnière éternelle.
Un jour que tu humais les parfums de la ville Mordant la liberté à tes lèvres humides Tu reçus au visage une nuée de missiles Petites gouttelettes en tempêtes acides.
Douleur insoutenable, souffrance  intolérable.
Est-ce donc le soleil qui fit fondre tes chairs? Tu voulus éloigner de tes mains cet enfer Mais ta face s'enfuit en lambeaux effroyables.
Toi qui étais si fraîche, toi qui étais si belle Ils ont osé tuer ton âme de rebelle Puisque tu enfermais ton coeur en citadelle Ils t'y ont enchaînée, prisonnière éternelle.


GRABARCZYK 10/12/2008 01:17

Bonsoir Samia,Vu le nombre d'articles relatifs au même thème que tu publies chaque fois - pour ne pas dire chaque jour -, ce serait une erreur que de ne pas reconnaîte en toi, la femme passionnée.Le texte est instructif. Je reviendrai demain lire les autres (il faut peut-être que j'aille me coucher maintenant).Je voulais aussi te signaler que je viens de publier dans la communauté une synthèse sur la traite négrière occidentale.A bientôt.MG

Samia Nasr 10/12/2008 16:15


Bonsoir Grabarczyk,
Je te remercie pour ta visite, je vais lire maintenant ton article sur la traite négrière occidentale, je vois que tu as tennu ta promesse, je t'en remercie car c'est un sujet que malheureusement,
il existe encore dans notre temps mais sous d'autres formes, malgré la modenisation mondial, le monde est encore à refaire...
Bonne soirée


ripoll 07/12/2008 14:06

Bonjour Samia,Il faut beaucoup de courrage pour écrire ce que tu nous relate sur ton blog. J'ai pu lire à plusieurs reprises des livres qui nous dévoiles toutes les souffrances de toutes ces femmes au bon vouloir de leur famille. Je suis de tout coeur avec vous toutes. Mais là, oû je suis révoltée, c'est en France que fait-on pour arrêter tous celà ? Je te souhaite de vivre en paix. Tendrement. Jacquotte

Samia Nasr 07/12/2008 20:13


Bonsoir Ripoll,
Je te remercie pour ta visite sur ma page, et ton commentaire, depuis que j'ai appris que des femmes sont tuées à cause de système "crime d'honneur", non seulement des femmes qui ont été tuées dans
un pays sous le régime de la charia mais dans l'Europe aussi, et c'est affreux de voir que le monde musulman n'a pas encore enseveli ses traditions d'un monde qui appartient au passé, qui
s'attachent encore à une servitude aveugle à ce même passé dont les femmes étaient tuées à cause de leur sexe féminin, la liberté est impossible dans un pays-arabe musulman ou chez des familles
arabe-musulmans dans des pays européens si il n'existe pas un avenir libéré du poids du passé.
Bonne nuit et bon début de semaine, merci encore por ton commentaire, je visiterais ton blog mais ça sera pour demain, ce soir j'ai les invités et je serais fatiguée pour découvrir ou commenter un
autre blog.


joana 06/12/2008 22:43

ouhlala tous ces articles  sur "les crimes d'honneur", me rendent malades... pourquoi... parce que ce sont des femmes..., donc elles n'ont strictement droit à rien, au risque de subir des violences, d'etres tuées... je souhaite pour toutes ces femmes qui subissent, que les choses changes. bonne soiree samia, bisous, joana

Naila 06/12/2008 15:52

Bonjour SamiaJe te remercie infiniement de ce sujet si affreux, austère, désabusé meme ...Comment vouloir sauvegarder " l'honneur" d'une famille en commettant soi meme un crime, une souillure ...Ca me met hors de moi.Samia, encore merci pour ton joli poeme laissé sur mon blog, merci beaucoup ca me touche enormement, ca me fait tres trés plaisir.Je t'apprecie enormement !!Ton amie NailaBises et bon week end !

Dominique Baumont 05/12/2008 22:30

Comment vous remercier amie d'évoquer ce très douloureux sujet ? Mille mercis d'en parler, de le crier aux quatre coins de la planète... Dominique

l'exilé 05/12/2008 18:32

c'est une honte !! si j'avais pu j'aurais protégé toutes ces femmes gros bisous samia     didier