Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Île des Poètes

Poème: Djerba, l’île des mirages par Fathia Nasr

13 Octobre 2016, 00:06am

Publié par Fathia NASR

Djerba, l’île des mirages

 

Les jours comme les nuits, je divaguais sans esprit
Sur l’île des mirages, Djerba où mon cœur endolori,
Pleurant sa solitude morne de la vie dans l’ivresse.
Je voguais avec une âme sans joie, sans colère
Tel un puits sans eau ou tel un fou sans mémoire,
En se moquant sur le temps qui s'en va sans cesse.

Lorsque la mer, le soleil brûlant, le grand air,
Me réveillant  avec les dormeurs et la bande terre,
J’entendais la voix dolente sans trêve des esprits ;
Et une chanson triste d’un coeur  fourvoyé
Dont la voix me rappelant un souvenir éloigné
D’une enfant qui aime hanter mes pas le jour et la nuit.

 

Cet enfant rit de la femme dévoyée que je suis devenue,
Elle rit de mes rêves refoulés dans un lieu inconnu,
Me parlant aussi d’une voix étrangement douce,
Une voix d’une suavité déchirante et inhumaine ;
Et je m’enfonçais avec elle dans cette forêt lointaine
Suivant son air triste qu’elle fredonnait sans cesse.

J’entendais sa voix qui chantait, pleurait et riait
En s’éloignant de moi, de nouveau elle me reniait
M’abandonnant seule avec mes craintes aigres
Comme si elle me revient seulement pour me dire,
Qu’elle existait encore et que je devais me guérir
D’un passé sombre plein de souvenirs amères.

 

©Fathia NASR

14/10/2008 18:03

 

Commenter cet article

covix 16/10/2016 22:11

Belle poésie .
Bises

jean-marc 03/11/2008 13:38

un joli texte , je ne regrette pas ma visite; bonne journée.

Samia Nasr 07/11/2008 15:58


Merci Jean-marc, bone weekend, j'irais faire un tour sur ton blog


bataillou reine marie 26/10/2008 13:21

petite fille de tes rêves oubliée sur les rives du pays natal qui pour se venger hante l'esprit de l'adulte devenunous les déracinés avons tous laissé une part de nous là-bas devenu notre chimère

didier 14/10/2008 22:18

ce bateau est sur un fleuve "la seine" qui va de paris jusqu'au havre c'est en normandie dans le nord ouest de la france a 100 km de paris et a coté de rouen c'est la que j'habite samia c'est beau l'été mais l'hiver il fait froid j'aimerais l'hiver avoir la chaleur de ton maroc gros bisous samia