Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Île des Poètes

Pétition citoyenne: Dénoncer les propos inacceptables tenus par le chef du gouvernement Abdel-Ilah Benkiran

10 Juillet 2014, 02:58am

Publié par Fathia Nasr

Merci de faire connaître cette pétition à autant de personnes que possible. En effet, plus il y aura de signatures, plus cette pétition retiendra l’attention des médias et des décideurs. 

Exigeons des excuses publiques du chef du gouvernement

Pétition citoyenne: pour signer cliquez-ici

 

Dénoncer les propos inacceptables tenus par le chef du gouvernement le mardi 17 juin 2014 devant le parlement à propos du droit des femmes au travail n’est plus suffisant aujourd’hui.

Mr Benkirane- qui nous a malheureusement habitués à un discours hostile aux droits des femmes- a franchi une nouvelle étape en se prononçant, en tant que chef du gouvernement et de la majorité, contre le droit des femmes au travail, droit fondamental consacré par la première constitution du Maroc indépendant et réaffirmé avec force par la constitution de 2011. Droit également consacré par les conventions internationales des droits de l’homme auxquelles le Maroc est partie et par les Objectifs de Développement du Millénaire.

Ignorant des réalités du pays, des familles et des femmes, et pratiquant la politique du « faites ce que je dis et non pas ce que je fais », le chef du gouvernement ne semble pas avoir à cœur l’intérêt du Maroc et des marocains hommes et femmes. Les données officielles et autres enquêtes montrent depuis longtemps déjà que les marocaines travaillent même si, souvent, dans l’informel et sans rémunération, que les marocains des deux sexes se prononcent dans leur écrasante majorité en faveur du droit des femmes à travailler à l’extérieur du foyer et, enfin, que les  femmes au foyer estiment dans leur grande majorité que le travail est la chose la plus importante dans la vie.

Même si nous sommes convaincus que par ses propos, le chef du gouvernement vise l’élargissement de son assise électorale, nous citoyens et citoyennes :

-    Rejetons les propos inacceptables du chef du gouvernement et son souhait du retour des femmes à la maison, qui peuvent avoir des conséquences très graves au plan économique et social et compromettre le processus de réformes entamé par le Maroc durant les dernières années.

-   Estimons qu’un chef du gouvernement n’a pas à s’immiscer dans les choix personnels des individus mais plutôt de faire de telle sorte que les Marocaines et Marocains aient le choix entre travailler ou ne pas travailler ; ce qui n’est loin d’être le cas actuellement, notamment pour les femmes les plus pauvres et celles qui sont les plus diplômées d’entre elles.

-  Estimons que la responsabilité première d’un chef de gouvernement est d’apporter des solutions aux familles composées de deux parents actifs et non pas de jeter le discrédit sur les mères qui travaillent.

-    Demandons, par conséquent, au chef du gouvernement de retirer ses propos et de présenter des excuses publiques aux femmes qui travaillent et aux familles.

- Demandons au gouvernement de prendre, d’une manière urgente, les mesures nécessaires pour lutter contre l’évolution alarmante de l’activité des Marocaines qui enregistre une baisse continue depuis 2007. Alors que le Maroc était, dans un passé récent, parmi les pays arabes qui enregistraient le taux d’activité des femmes parmi les élevés, il est aujourd’hui à la traîne y compris au sein des pays du Maghreb et du golfe.

Commenter cet article